Les gains records en paris sportifs

Comme il est question ici de paris sportifs en ligne, nous n’aborderons pas les gains des joueurs de loto foot en points de vente mais sachez tout de même que depuis 2010, 31 joueurs sont devenus millionnaires grâce aux grilles de Loto Foot 15 et Loto Foot 7 proposées par la Française des Jeux et rien que pour l’année 2020, il y a déjà, au moment où nous écrivons ces lignes, 18 parieurs qui ont empoché des gains s’élevant à plus de 100 000€.

Quelles sont les gains records en paris sportifs ?

Si de plus en plus de parieurs rêvent d’une indépendance financière grâce aux paris sportifs, peu ont réussi à atteindre ce graal qui nécessite connaissances approfondies, discipline, rigueur, méthode et un peu (beaucoup en vérité) de chance aussi, soyons honnêtes là-dessus car ce facteur est primordial. Mais avant d’en arriver à cet échelon ultime qu’est celui de rentier du pari sportif, les nombreux joueurs en France et partout dans le monde – qu’ils aiment les paris sportifs, les courses hippiques, le loto ou encore les jeux à gratter – ont tous un même rêve qui est aussi bien plus direct : gagner le jackpot et à défaut de devenir millionnaires, engranger des sommes pour s’acheter une maison, une belle voiture ou faire un voyage au bout du monde.

Dans le milieu spécifique des paris sportifs, il est difficile d’atteindre des sommes folles car il existe des limites de mises et des plafonds de gains qui diffèrent selon les sites de paris. Cela implique dès lors la plupart du temps de faire des paris combinés pour atteindre des cotes démentes et ainsi pouvoir gagner vraiment gros. Pour autant, certains joueurs ont ces dernières années fait très fort en remportant des paris insensés sur le papier et qui pourtant sont bel et bien passés. Qui sont ces joueurs ? Quel est leur profil ? Sur quels sports ont-ils pariés ? Quels types de paris ont-ils réalisés ? Quelles mises ont-ils jouées ? Sur quels sites ont-ils joués ? Pour en savoir davantage, nous avons fait un petit tour d’horizon du web pour dénicher quelques-uns de ces gagnants hors-normes qui ont réussi à rafler la mise et à entrer au panthéon des gains records en paris sportifs.

Le dernier en date et le plus élevé : Greg le Toulousain en mars 2020 remporte 399 441,32€ sur Winamax

Vous avez sûrement vu passer nombre d’articles dans la presse sportive et dans différents médias généralistes au sujet du pactole remporté par un dénommé Grégory Caubet dont le pseudo est Truiton31 sur Winamax. Si ce n’est pas le cas, sachez qu’il a remporté la somme incroyable de 399 441,32€ ce qui en fait le plus grand gagnant en paris sportifs sur le site de Winamax mais aussi chez l’ensemble des bookmakers en France.

Dès lors, pour remporter une telle somme, ce Toulousain de 39 ans, gérant de salles de combat et ancien professeur de krav-maga, a misé une somme de 500€ sur un combiné booster contenant 21 sélection multisports pour une côte totale de 399,96. Par ailleurs, il faut savoir que la limite de gains chez ce bookmaker est fixée à 400 000€ ce qui explique le calcul de ce joueur lors de l’élaboration de son pari.

Ce combiné détonnant contient des matchs de foot, de rugby et de NBA, des rencontres de tennis ainsi que du biathlon, qui était à l’origine la base de son pari avant qu’il n’y ajoute progressivement de nouvelles sélections avec l’option « Compléter mon pari » de Winamax. En vrac, ce pari contenait entre autres le vainqueur du match opposant Nadal à Dimitrov, le nombre exact de sets entre Nadal et Andujar, un pari sur le fait que le rookie Zion Williamson marque 20 points ou plus avec les New Orleans Pelicans face aux Golden State Warriors en NBA, la victoire de Johannes Bos à la Mass Start d’Anthoz-Anterselva ou encore la victoire des Lakers de Los Angeles face aux Celtics de Boston avec des cotes oscillant entre 1.10 et 2.50. Pour être tout à fait précis, seuls les paris sur le biathlon concernaient des cotes supérieures à 2.

Un pari énorme donc dont l’issue s’est jouée lors du match de Bundesliga entre le Bayern Munich et Augsbourg que Grégory a vécu en direct à Munich depuis l’Allianz Arena. Ce match très tendu a failli lui coûter cher car Augsbourg était près d’égaliser à 1-1 à la 89ème minute mais le sort en a décidé autrement et ce sont finalement les Munichois qui se sont imposés 2-0.
Winamax a proposé avant cet ultime match du pari fou de Greg un Cash Out de 292 000€ mais le Toulousain n’y aura pas cédé et il aura très bien fait. Bravo à ce joueur passionné, qui n’a pas hésité à faire appel à ses amis pour avoir des conseils, qui a suivi toutes les rencontres sur lesquelles il a parié et qui malgré la tentation d’utiliser son Cash Out à chaque pari réussi aura finalement tenu jusqu’au bout. Au final, Greg est celui qui a gagné le plus mais c’est aussi celui qui aura combiné le plus de matchs en tout avec 21 sélections. Hors-normes à tous les niveaux.

La plus petite mise : 0.10€ sur un pari combiné de 15 matchs et un gain de 198 272€ au PMU

Tout parieur a tenté au moins une fois dans sa vie un pari énorme avec une mise inférieure à 1€. Et évidemment, ça ne passe quasiment jamais, la faute à parfois trop de gourmandise ! Pourtant, il arrive que cette méthode fasse recette et c’est le cas ici avec cette joueuse anonyme – dont on sait entre autres qu’elle est quinquagénaire, qu’elle vit près de Perpignan et qu’elle est habituée aux paris en ligne et aux petites mises – qui a remporté la coquette somme de 198 272€ sur le site du PMU en mai 2015.

Au programme de ce pari monstrueux, 15 matchs de football, dont 5 nuls, mais surtout des rencontres de championnats parmi les plus difficiles à jouer car peu connus et couverts par les médias comme ceux d’Azerbaïdjan, de Slovénie, de Roumanie ou encore de Norvège. À l’exception d’une toute petite cote de 1.06 pour une victoire de Rosenborg à domicile face à Sandefjord, toutes les autres cotes étaient relativement élevées et en particulier une victoire en Série B italienne de Varese face à Pescara cotée à 5.40 !

La cote totale de ce pari s’élevait tout de même à 1 982 723,52 mais grâce à ce pari audacieux, la joueuse de l’Aude est à ce jour au 5ème rang des gains records en paris sportifs en France. Nous n’en savons pas plus sur ce pari mais à en voir le contenu, tout laisse à penser que la chance a été le facteur déterminant ici car s’il est déjà difficile de miser sur des matchs nuls sur des rencontres de championnats majeurs, la mission est encore plus ardue lorsqu’il s’agit de la première division arménienne ou de la Série B italienne. Et pourtant, ce qui semblait être au départ une mission impossible a bel et bien débouché sur un pactole retentissant et le plus gros gain concernant le site du PMU.

La plus grosse mise : 1296€ sur une grille Betclic 14 et un gain de 295 709€

Contrairement aux autres gains mentionnés dans cet article, celui-ci concerne une grille avec un jackpot à la clé sur le même principe que celui du Loto Foot. C’est arrivé en janvier 2014 lorsqu’un joueur parisien a fait monter la cagnotte d’une grille Betclic 14 jusqu’à près de 300 000€ en misant au départ la somme très élevée de 1296€. En effet, c’était le prix à payer pour pouvoir utiliser 4 doubles et 4 triples et ainsi maximiser ses chances de victoire sur une grille qui couplait des rencontres du championnat italien de football et d’autres du championnat espagnol. Un championnat transalpin dont le joueur avoua à l’époque dans les colonnes du journal la voix du nord qu’il n’était pas spécialiste mais qu’il avait eu un bon pressentiment. Et tout ce que l’on peut dire, c’est qu’il a eu du flair car les matchs de Série A de cette grille étaient tout sauf simples : la Juventus face à la Roma, la Lazio de Rome contre l’Inter Milan ou encore le quasi derby opposant deux équipes issues de la région de la Lombardie au nord du pays qui a vu s’affronter le Milan AC et l’Atalanta de Bergame. Dans ce même journal, on apprenait par ailleurs que ce joueur avait déjà failli emporter le jackpot sur une grille du même type quelques semaines auparavant et qu’il n’avait échoué que d’une toute petite sélection ce qui démontre quelque part qu’en plus d’avoir de la chance, c’est aussi un sacré bon parieur.

En tout cas, plus de 6 ans après, ce pari chanceux et très bien senti est toujours sur le podium des plus gros gains de l’histoire des paris sportifs en France où il occupe le troisième rang. Pour autant, engager une telle mise n’est pas à la portée de tous et il faut savoir raison garder avant de se lancer dans un tel pari. En effet, 1296€ est une somme qui pour beaucoup équivaut à un mois de salaire ce qui place un tel pari hors de portée de la plupart des joueurs français.
Enfin, si vous veniez à être tenté de vous lancer, sachez qu’à notre connaissance ce jeu du Betclic 14 n’existe plus au moment où nous écrivons ces lignes. Néanmoins, miser sur une grille peut parfois simplifier votre tâche au moment de votre prise de pari en vous évitant d’avoir à rechercher le ou les bons matchs et comme de nombreux bookmakers en proposent, il peut être bon de les consulter régulièrement.

Le pari du débutant : 259 532€ de gains pour une première mise de 80€ chez Winamax

Décidément, Winamax réussit à de nombreux joueurs et c’est le cas pour un certain Jérémy qui a eu l’excellente idée de faire son premier pari sportif lors de la coupe du monde de football qui s’est déroulée en Russie à l’été 2018.

Sur les conseils d’un ami, il a créé un compte chez ce bookmaker afin de profiter de l’offre de bienvenue qui visait à l’époque le remboursement jusqu’à 200€ du premier pari engagé si ce dernier s’avérait perdant. D’après une interview de Jérémy sur le site de Winamax, cet ouvrier de production alsacien n’avait pas forcément les moyens de parier 200€ alors il a préféré ne mettre « que » 80€ sur un premier pari pour lequel il pensait n’avoir que peu de chances de gagner. Et puis, tant qu’à faire et grisé par l’événement, il a cherché de beaux paris pour faire grimper la cote totale jusqu’à 2403,33 tout en bénéficiant d’un combo booster à 67 265,36€, option chez Winamax qui permet d’ajouter un pourcentage évolutif à ses gains. C’est ainsi qu’il a pu gagner au total la très belle somme de 259 532€ en pariant sur des matchs comme celui de l’équipe de France contre le Pérou (victoire des bleus à 1.60), de la Suisse contre la Serbie (victoire des Suisses à 2.85) ou encore du Mexique contre la Corée du Sud (victoire du Mexique cotée à 1.68).

Si des matchs comme celui opposant l’Espagne à l’Iran (victoire à 1.22 de la Roja), l’Angleterre au Panama (victoire à 1.19 des Anglais) ou la Belgique contre la Tunisie (victoire à 1.32 des diables rouges) sonnaient comme des évidences (même si jamais rien n’est acquis dans le milieu des paris sportifs), d’autres étaient carrément des coups de génie comme la victoire de la Croatie contre l’Argentine de Léo Messi cotée à 4.15.

Au terme de l’interview qu’il a donnée à Winamax, Jérémy avouait qu’il était soulagé de pouvoir payer le crédit de sa maison grâce à ce gain faramineux. C’est donc une histoire qui se termine vraiment de la meilleure des manières pour ce parieur novice qui a fait vraiment très fort pour sa première.

Une mise de 12€, 16 matchs de foot et 306 710€ pour « El_Wrap » chez Winamax

On prend presque les mêmes et on recommence : un pari combiné à plus de dix sélections, l’utilisation du combi booster (qui a fait grimper le gain final de 115 011,97€) et le bookmaker Winamax pour un gain de plus de 300 000€ qui figure en 2ème place du classement des gains records en paris sportifs en France.
Ce pari réalisé en décembre 2019 a été effectué uniquement sur des matchs de football avec des cotes allant de 1.29, pour la victoire du Borussia Dortmund contre Düsseldorf, à 2.80 pour la victoire de Sivasspor à l’extérieur sur le terrain du Yeni Malatyaspor, une rencontre du championnat de première division de Turquie. En plus des championnats turc et allemand, ce parieur a également misé sur la Ligue 1 française, la Premier League anglaise, l’Eredivisie hollandaise, la Super League suisse et la Série A italienne. Un programme très complet avec des cotes mesurées et une prise de risque finalement assez limitée car il n’y a aucun nul dans son combiné.

De tous les paris mentionnés ici, et même si la chance a forcément eu un impact positif sur l’issue, c’est à notre avis celui qui s’apparente le plus à un pari de très grande qualité : aucun nul joué donc mais également aucune division inférieure, pas de mélange de sports, pas de paris autres que du 1N2, aucune cote extravagante et aucune cote trop basse. Par ailleurs, le joueur n’a parié que sur seulement trois victoires à l’extérieur : celle d’Heerenveen sur le terrain de Waalwijk à 2.05, celle de Leicester à Aston Villa à 1.75 et celle de Sivasspor à Malatyaspor à 2.80.
De plus, cette stratégie s’est révélée être payante avec une prise de risque uniquement sur le nombre de sélections mais pas sur la mise engagée qui au final est très raisonnable : il n’y a pas à dire, c’est du grand art et El_Wrap a vraiment frappé fort sur ce coup.

Le plus petit nombre de sélections : le pari combiné à 180 981,37€ de « Lemed10 » en octobre 2019 sur Winamax

Lemed10 est un joueur parisien de 27 ans travaillant dans l’événementiel et qui a préféré garder son anonymat. Contrairement à d’autres joueurs qui multiplient les sélections, lui n’a misé que sur 5 événements via son compte Winamax et sur lesquels son instinct a été déterminant car de l’aveu même du joueur, sa manière de faire combine une analyse préalable, des convictions personnelles et un brin de risque.

Il a donc placé la somme de 500€ pour une cote totale de 336,78 et un montant de gains s’élevant à 180 981,37€. Ce pari était composé ainsi de 4 matchs de foot et une rencontre de tennis :
– Victoire de Newcastle contre Manchester United à domicile avec une cote à 4.25.
– Victoire de Reims sur le terrain de Rennes avec une cote à 3.75.
– Victoire de Saint-Etienne à domicile lors du derby face à l’Olympique Lyonnais avec une cote à 3.50.
– Match nul entre Bologne et la Lazio de Rome coté à 3.75
– Victoire de Nikoloz Basilashvili contre Radu Albot, cotée à 1.61, au tournoi ATP de Shanghai.

Un pari ultra risqué comme vous pouvez le voir avec des cotes élevées, la plus basse étant à 1.61. Lors d’une interview donnée au site de Winamax, le joueur a insisté sur le fait de s’en remettre à son instinct et pour le coup, ça lui a plutôt réussi. En effet, il a avoué que c’était la première fois qu’il combinait du football et du tennis alors qu’il est plutôt ballon rond habituellement. Force est de constater qu’il a eu le nez fin et à l’heure actuelle, il est toujours au 6ème rang des gains les plus élevés en matière de paris sportifs.

D’autres histoires de joueurs et de gains records en paris sportifs

En parcourant le net, vous trouverez des dizaines de belles histoires de « braquages » et autres jackpots avec toujours plus ou moins le même principe : un gros combiné, une bonne dose de chance et un gain à six chiffres. C’est le cas des 4 gagnants dont nous allons vous parler ci-dessous et qui viennent compléter ce classement des 10 gains records en paris sportifs.

Bruno, vainqueur d’un gain de 175 039€ chez Betclic

Le 27 novembre 2019, un Marseillais prénommé Bruno a remporté la belle somme de 175 039€ grâce à une mise de 5€ portant sur un pari combiné de 12 matchs de Ligue des Champions. Au total, la cote est montée à 35 008,86 ce qui lui permet d’être au 7ème rang des records de gains en paris sportifs en France.
Et ce parieur spécialisé en foot a vraiment fait fort car les matchs en question étaient tout sauf faciles à trouver avec notamment 4 nuls à la clé : Liverpool contre le Napoli coté à 5, Galatasaray face au Club Brugge avec une cote à 3.60, le Real Madrid face au Paris Saint-Germain coté à 3 et enfin le score de parité entre Valence et Chelsea à 3.60.
En plus de ces matchs nuls, Bruno a également trouvé les victoires à l’extérieur lors des matchs opposant Genk à Salzbourg, Lille à l’Ajax Amsterdam, le Slavia Prague à l’Inter Milan et le Lokomotiv Moscou face au Bayer Leverkusen.
En somme, un vrai pari d’anthologie qui a permis à son auteur, entre autres, de s’offrir un vol plus que mérité pour les Bahamas.

172 359,81€ empochés par « aymenF.13 » sur Winamax

Ce parieur chanceux a misé 100€ en mars 2018 sur un combiné de 13 matchs de football pour une cote de 1723,60 et un gain final de 172 359,81€. Son pari, qui s’est étalé sur deux jours le 10 et le 11 mars 2018, a été effectué sur plusieurs championnats que sont la Ligue 1 et la Ligue 2 en France, la Premier League anglaise, la Liga espagnole, la Série A italienne et la Bundesliga allemande.
En analysant de près son jeu, on peut s’apercevoir qu’il n’a joué que des victoires à domicile ou à l’extérieur à l’exception du match de Ligue 1 opposant Dijon à Amiens et sur lequel il a tenté un pari « double chance » extérieur ou nul avec une belle cote de 1.80.

Dans l’ensemble, « aymenF.13 » a été très raisonnable dans son choix de matchs avec des cotes jamais trop élevées avec un maximum de 2.65 pour la victoire à domicile de Manchester United face aux Reds de Liverpool. Par ailleurs, il a placé deux cotes très faibles sur des équipes ultra favorites : 1.08 pour une victoire à domicile du PSG face à Metz et 1.25 pour une victoire à l’extérieur du FC Barcelone sur le terrain de Malaga.

Pour autant, son pari était loin d’être simple et gagné d’avance avec notamment une victoire de Nice à l’extérieur à Guingamp à 2.60 qu’il fallait trouver et c’est dès lors un véritable exploit que de l’avoir remporté. Félicitations à lui.

Une mise de 0.60€ transformée en un gain de 160 156,93€ par le parieur «Indep-Naoned » sur Winamax

En janvier 2018, ce parieur inscrit sur Winamax n’a certes pas cassé sa tirelire en misant seulement 0.60€ mais a bel et bien commis un hold-up en réussissant un sacré combiné de 12 matchs pour une cote totale de 177 952,48. S’il est bien dommage qu’il n’est pas misé un tantinet plus, il est tout de même reparti avec un montant record de 160 156,93€ (dont 53 385,44€ grâce au booster) ce qui est assez prodigieux.

Dans le détail, ce joueur a joué l’intégralité de son pari combiné sur la Ligue 1 française de football et plus précisément sur deux journées entre le 16 janvier et le 20 janvier 2018. Et comme si son exploit n’était pas assez grand, il faut également préciser que les cotes s’échelonnaient entre 1.72 pour la plus petite, qui portait sur une victoire à domicile de Montpellier face à Toulouse, à 5.10 pour la plus élevée qui visait une victoire à l’extérieur de Caen en terres girondines face à Bordeaux. Autant dire que ce dernier match était carrément culotté.
Enfin, on notera que dans sa recherche de belles cotes, le parieur aura soigneusement évité de jouer sur le PSG afin de s’épargner une cote aux alentours de 1.05.

Un combiné 14 matchs, une mise de 50€ et un jackpot de 154 336,70€ pour Aymen F. chez Unibet

Le 10ème au rang des meilleurs gains des parieurs français a un pseudonyme qui va vous rappeler celui du 8ème au classement : Aymen F. Et ce n’est pas un hasard car il s’agit tout simplement du même parieur qui a raflé deux fois la mise sur deux sites différents et à quelques jours d’intervalle ! Ce deuxième pari lui a permis de remporter la belle somme de 154 336,70€ en misant 50€ sur un combiné de 14 matchs effectué chez Unibet en mars 2018.

Pour arriver à cette prouesse, Aymen a misé uniquement sur du football et pour cela, il est allé piocher dans plusieurs championnats européens que sont la Ligue 1, la Ligue 2, la Liga, la Bundesliga, la Premier League, la Série A et la Liga Nos (le championnat portugais). À l’instar du pari qu’il a effectué chez Winamax, il a soigneusement évité les matchs nuls et à vrai dire, les deux paris sont quasiment similaires avec une base commune de 11 matchs et les ajouts sur son pari Unibet des matchs Braga contre Moreirense, Arsenal face à Watford et Everton contre Brighton ainsi que le retrait du match opposant l’Athletic Bilbao à Leganes.

Au total, Aymen aura donc empoché 326 696€ en deux fois ce qui le place virtuellement quelque part à la deuxième place de ce classement. Plus qu’un chanceux, on a à faire à quelqu’un qui a tellement cru en sa bonne étoile qu’il a joué deux fois !

Récapitulatif des records de gains et conclusion

Pour récapituler, voici au moment où nous écrivons ces lignes les 10 plus grands gagnants de l’histoire des paris sportifs en ligne en France. Vous remarquerez que Winamax figure 6 fois dans ce classement aux côtés de Betclic, du PMU et d’Unibet.

ClassementAnnéeVainqueurMontantCombiné & Bookmaker
1 2020 Truiton31 399 441,32€ 500€ Combiné 21 matchs Winamax
2 2019 El_Wrap 306 710€ 12€ Combiné 16 matchs Winamax
3 2014 N.C. 295 709€ 1296€ Betclic 14 (grille) Betclic
4 2018 Jérémy 259 532€ 80€ Combiné 12 matchs Winamax
5 2015 N.C. 198 272€ Combiné 15 matchs PMU
6 2019 Lemed10 180 981,37€ 500€ Combiné 5 matchs Winamax
7 2019 Bruno 175 039€ 5€ Combiné 12 matchs Betclic
8 2018 aymenF.13 172 359,81€ 100€ Combiné 13 matchs Winamax
9 2018 Indep-Naoned 160 156,93€ 0.60€ Combiné 12 matchs Winamax
10 2018 Aymen F 154 336,70€ 50€ Combiné 14 matchs Unibet

 

Si les gains de ces joueurs font rêver, il ne faut pas perdre de vue que l’essentiel des bénéfices retirés par la majorité des parieurs est loin d’arriver jusque dans ces hautes sphères. En effet, vous avez sûrement pu comprendre par vous-même que la chance est à l’origine de ces records plus qu’une quelconque stratégie. Il est également beaucoup question d’instinct, ce qui n’est pas une mauvaise chose en soi, et cela ne va pas toujours de pair avec une pure réflexion.

La plupart du temps, les spécialistes du genre vous diront qu’il vaut mieux baser sa stratégie sur des paris simples tout en évitant d’être trop fougueux ou trop gourmand. Un comportement raisonnable et réfléchi vous évitera d’y laisser des plumes et si vous avez quand même le droit de rêver, mieux vaut savoir garder les pieds sur terre pour durer.
Dès lors, il n’est pas vraiment recommandé de miser sur des paris combinés d’une dizaine de matchs si vous souhaitez gagner sur le long terme mais rien ne vous empêche de tenter le jackpot à l’occasion en misant une somme légère ou de vous essayer à des grilles de type Loto Foot que la plupart des bookmakers en France proposent sur leurs sites. Et qui sait, peut-être qu’à votre tour vous figurerez aussi au palmarès des meilleurs parieurs.